Le numérique fait partie intégrante de notre quotidien. Aujourd’hui, tout se fait via Internet, et rares sont les tâches que l’on peut accomplir sans l'un de ces outils numériques. Pourtant, une certaine partie de la population mondiale ne se sent pas du tout concernée par ces transformations ou alors de très loin. Et à notre échelle française, même si cela paraît difficile à croire, 11 % d'entre nous n’ont jamais utilisé internet aujourd’hui ! Mais pour quelle(s) raison(s) ?

L’Europe, mauvaise élève du numérique

Aujourd’hui, le monde du travail traverse une grande révolution numérique. Les générations des années 2000 sont nées dedans et avec son lot de nouvelles technologies. Le digital leur est inné. Mais est-ce le cas pour tout le monde ? La révolution ne touche pas que les jeunes ! Le numérique a pris une place conséquente dans notre vie quotidienne, et s’installe plus ou moins progressivement dans notre environnement de travail également.

La maîtrise d’un certain nombre de compétences et savoirs numériques est aujourd’hui incontournable. Début 2018, la Commission Européenne, qui s’intéresse fortement à la place du numérique dans le marché du travail, a mené une étude révélant que 90 % des emplois à l’avenir nécessiteront de nombreuses compétences numériques non maîtrisées par près de 44 % des Européens (soit un Européen sur deux) âgés de 16 à 74 ans aujourd’hui ! La marge de progression ne peut qu’être positive à tous. Laissons donc la place à cette révolution numérique et bousculons le monde de l’entreprise.

© Calvin Hanson / Unsplash 

Et en France ?

Qu'est-ce que ça donne du côté de l'hexagone ? Sommes-nous mieux lotis ? Pour sa dernière étude, le Lab du BpiFrance a interrogé 1814 dirigeants de PME et ETI françaises. Les résultats ne sont pas très positifs, mais laissent supposer que le meilleur est à venir. Tout d’abord, une prédiction simple : « Une entreprise sur cinq est condamnée à disparaître si elle ne fait rien [pour se mettre à l’ère du numérique] d’ici trois ans ». Mais d’où vient ce retard alors ? Qui en seraient les responsables ? Très probablement, le poids des structures des entreprises et de la mentalité dirigeante ! Deux données viennent l’appuyer : 87 % des dirigeants français ne voient pas de priorité stratégique au numérique ; et un dirigeant sur cinq croit que « le temps de la transformation digitale n’est toujours pas venu » pour son entreprise. Les dirigeants semblent être en effet les précurseurs, les initiateurs de cette transformation numérique ; et si eux n’agissent pas, alors qui pourrait ?

Enfin, qu’en est-il pour le numérique en dehors de son application professionnelle ? Comment utilisez-vous internet dans votre vie quotidienne ? Dans sa dernière étude « État des lieux numérique de la France », le cabinet de conseil Roland Berger et Google France décèle des incohérences face à l’avancée dans les nouvelles technologies de la France, et s’inquiète face à l’accessibilité pour tous du numérique. Cependant, nous sommes témoins d’une nette amélioration : entre 2014 et 2016, ce n'est pas moins de 400 000 étudiants qui ont été formés au numérique selon Bpifrance. En 2018, seulement 27 % des Français se sentent en retard face à l’utilisation d’outils numérique selon un observatoire établi par Orange et OpinionWay. Des avancées qui viennent nuancer ce retard flagrant des entreprises françaises.

Où est le couac ?

Pourtant, et c’est là où réside le paradoxe, nous sommes conscients de la nécessité de maîtriser Internet et les outils numériques. Les entreprises, elles aussi, sont conscientes de l’importance et de l’avantage que représente le numérique en terme de gain de productivité. Mais le manque vient de l'insuffisance de professionnels formés au numérique. La France se trouve loin derrière certains pays européens comme le Royaume-Uni ou la Finlande pour ce qui concerne certains métiers du numérique en Digital marketing, Digital strategy ou encore Web development. Un décalage qui se fait de plus en plus ressentir dans les entreprises françaises !

Alors malgré cette conscience globale, qu’est-ce qui pose problème ? Les dirigeants sceptiques ? Les outils trop complexes à implémenter et à gérer ? Le manque/le besoin d’accompagnement ? Probablement un mélange de toutes ces questions.

L’importance de se former à la transformation numérique

Savoir utiliser les outils du numérique est devenu une compétence indispensable dans le monde du travail. Trouver un travail pour lequel le poste ne requiert pas certaines de ces compétences devient de plus en plus difficile, voire relève du parcours du combattant. Tous les postes ne relevant pas du numérique vont être amenés à disparaître selon une logique progressive…

Dans un futur proche, votre adaptabilité deviendra centrale : obtenir de nouvelles compétences ou les améliorer pour rester compétitif, quel choix comptez-vous faire ? Beaucoup d’entre vous sont sceptiques face au futur du numérique et refusent de s’y adapter car ils craignent de se faire remplacer par des robots. Pourtant fuir n’est pas une option valable ! Alors, quelle est votre prochaine formation ?

Vous souhaitez rester à l’écoute de l’actualité de la formation professionnelle ? Suivez Shake My Firm sur Facebook, Twitter et Linkedin, ou inscrivez-vous à notre newsletter bi-mensuelle !