La formation s’adapte sans cesse aux besoins en compétences et en connaissances du marché de l’emploi. L’année 2019 va jouer un rôle d’accélérateur avec l’entrée en vigueur de la réforme du Compte Personnel de Formation à l’automne prochain. Pour faire face à cette transformation profonde, les prestataires de formation ont plusieurs défis à relever : identifier les compétences de demain, digitaliser leurs contenus tout en répondant aux attentes des salariés.

S’inscrire dans une niche de marché

Le marché des prestations de formation professionnelle en France est marqué par une forte complexité et segmentation. Cela dépend des publics, des financeurs, des certifications ou encore des spécialités visés... Cela fait beaucoup donc beaucoup de facteurs en jeu ! Et le secteur de la formation professionnelle continue d’augmenter alors que ¾ des organismes de formation sont des TPE (Très petites entreprises), selon une étude menée par le Cabinet Ambroise Bouteille et Associés.

© Sergii Bozhko / Unsplash 

Miser sur des formations mixtes et digitales

Le boom du digital learning consacre désormais le modèle économique à coûts fixes. Envisager une formation pluri-disciplinaire et numérique semble un bon compromis  ! Aussi, de nombreux opérateurs privés proposent formation classique en présentiel et supports digitaux afin de mieux répondre aux besoins utilisateurs. Par exemple, il y a quelques jours a eu lieu la 16 ème Université d’Hiver de la Formation Professionnelle (UHFP), à Biarritz. l'événement a permis d’aborder la mise en œuvre et les enjeux de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018. Tout en mettant en avant les questions de digitalisation des formations et d’employabilité des salariés.

Passer son certif’

Comment peut-on obtenir désormais la certification de la formation ? Pour obtenir ce ticket d'or, Défi Métiers, spécialiste des besoins de formation professionnelle, organise à Paris le 14 mai 2019 un Programme sur le système de certification afin de répondre aux questions des formateurs.

La certification est la problématique majeure de 2019. Suite à la réforme de la formation professionnelle, de nombreuses questions restent encore sans réponses : comment vont se transformer les Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) ? Et les gestionnaires des comptes personnels de formation, en Opérateurs de compétences (OPCO) ?

Tailler de la formation sur-mesure

L’évolution des formations en Europe montre une nette progression du digital. À l'échelle mondiale, le fast learning – à base de micro-modules de formation – connaît une forte poussée. Désormais, on aime apprendre comme on regarde une série : on zappe ou si son sujet nous séduit, on la regarde vite ! L’apprentissage fractionné permet d’optimiser une performance individuelle via de courtes sessions mêlant formation digitale et terrain.  C'est un format idéal pour développer une compétence ou résoudre un problème. L'engagement des formés et l'intensivité de l'expérience sont alors au cœur de l'apprentissage.

Avez-vous déjà formé des personnes à des modules type "fast learning" ? Ou bien avez-vous déjà expérimenté ce type de formation ? Que diriez-vous de nous en dire plus ? Partagez-nous vos retours d'expérience !

Envie de rester toujours à l’écoute de l’actualité de la formation professionnelle ? Suivez Shake My Firm sur Facebook et Linkedin, ou inscrivez-vous à notre newsletter bi-mensuelle !