Thématique très en vogue pour les Ressources Humaines depuis quelques années, l’épanouissement du collaborateur est peu à peu revenu au coeur des préoccupations. Effet de mode ou réelle préoccupation du bien-être des employés ? Sûrement un peu des deux. En prime, les managers se sont rendu compte que des salariés épanouis étaient en réalité des salariés qui participaient davantage à la performance de l’entreprise. En effet, selon plusieurs études menées par l’Université de Harvard et MIT, un salarié épanoui est même 31 % plus productif (en plus d’être 2 fois moins malade, 6 fois moins absent et 3 fois plus créatifs).

Trouver l’équilibre entre épanouissement professionnel et épanouissement personnel

Pour quelques chanceux, travail concorde avec passion. Mais pour d’autres, travail rime avec tare ou obligation et l'étymologie latine du mot prend tout son sens. Alors comment ne pas tomber dans le burnout (épuisement professionnel par l'excès de travail), ou même “bored out” (épuisement professionnel par l’ennui) ?

Épanouissement professionnel et épanouissement personnel vont souvent de pair. Mais comment créer un équilibre entre les deux ? Il semble que les managers aient une grande part à jouer dans ce challenge : une étude menée par KEDGE BS prouve que la performance des collaborateurs (et donc leur épanouissement au travail) est plus importante quand leurs managers les aident à mieux organiser leur vie familiale et toutes les obligations qui en résultent. Compréhension et adaptation semblent être les mots-clés ! C’est d’ailleurs ce que démontre cette étude menée pendant deux ans par le géant de la technologie Google sur les équipes de travail. Les équipes les plus performantes avaient toutes en commun un environnement de confiance et de sécurité psychologique et une politique de droit à l’erreur.

© Christophe Hautier / Unsplash

Un exemple de cette adaptation des managers est le congé paternité. Au centre de nombreux débats depuis quelques années, il tend à être beaucoup plus pris en considération par certaines grandes entreprises. C’est le cas par exemple de Netflix, Amazon, Apple, Airbnb ou encore Google. En effet, Jessica Neal, Chief Talent Officer chez Netflix, explique que « les employés ont de meilleurs performances au travail lorsqu’ils n’ont pas à s’inquiéter de ce qui se passe à la maison ». Pour cette raison et aussi pour éviter le « burn out parental », le géant du streaming de films et de séries a mis en place une politique de « congés illimités » pour les nouveaux parents.

La nécessité de définir vos besoins

Pour atteindre l’épanouissement, il existe de nombreux besoins différents et propres à chaque individu : exercer un métier utile, être reconnu pour sa dévotion à la tâche, être indépendant, pouvoir être créatif, travailler dans l’urgence, être cadré… Il vous faut donc trouver celui qui vous correspond et qui vous permet de vous sentir bien au travail et dans vos tâches quotidiennes. Pour récapituler, le tout est de trouver la source de l’ennui, de savoir l’exprimer et de mettre le doigt sur ce dont vous avez besoin pour y remédier.

Si vous n'arrivez pas à définir vos besoins, il vous est toujours possible de vous faire accompagner. Par exemple, vous pouvez demander à faire un bilan de compétences. Qu'est-ce que c'est ? Selon le site moncompteactivité.gouv, le bilan de compétences permet « d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, le cas échéant, de formation ». Vous avez donc des ressources disponibles - vous n'êtes pas seul dans cette étape de votre carrière !

Comment remédier à l’ennui ?

Après avoir réussi à identifier la source de l’ennui au travail, plusieurs schémas s’offrent à vous. Si vos besoins sont identifiables et remédiables : foncez. S’ils ne le sont pas, voici quelques conseils :

  • Formez-vous : La formation vous permettra d’élargir votre périmètre, de progresser ou de vous spécialiser dans un domaine, ou encore d’acquérir des nouvelles connaissances ou des compétences. Elle pourra peut-être aussi vous ouvrir les yeux et vous faire songer à la reconversion professionnelle !
  • Challengez-vous : Essayez d’améliorer vos résultats en vous fixant des objectifs plus haut, ou trouvez des missions qui ont du sens pour vous. En effet, la plupart du temps, nous nous ennuyons parce que nos tâches sont répétitives. En demandant par exemple à votre supérieur de vous mettre sur un nouveau projet, vous pourrez stimuler votre esprit et élargir vos horizons !
  • Organisez-vous : Un environnement de travail et une méthode de travail organisés sont toujours beaucoup plus fructueux. Par exemple, il est possible que vous vous ennuyiez toujours aux mêmes moments de la journée : dans ce cas, dès votre arrivée au travail le matin, préparez votre to-do list de la journée et prévoyez à l'avance ce que vous ferez à ces moments-là.
  • Évoluez au sein de votre boîte. Le changement, la compétition et les nouvelles responsabilités pourront vous booster et vous ouvrir de nouvelles portes. C'est aussi étroitement lié avec l'idée de se challenger au quotidien et de se former pour acquérir de nouvelles compétences qui pourront intéresser votre supérieur !

Vous souhaitez rester à l’écoute de l’actualité de la formation professionnelle ? Suivez Shake My Firm sur Facebook, Twitter et Linkedin, ou inscrivez-vous à notre newsletter bi-mensuelle !